tendances marketing digital 2021

Comment le e-commerce est devenu primordial pour les entreprises en 2021

Ce qu’on retient de l’année 2020 en France : la crise sanitaire Covid-19, les deux confinements, les couvre-feux qui passent de 20h à 18h, les restrictions sanitaires, le port du masque obligatoire, la fermeture des restaurants, des bars, des salles de spectacles… On peut continuer la liste indéfiniment tant cette année a changé notre façon de vivre. Aujourd’hui, nous n’allons pas remuer le couteau dans la plaie et nous allons parler d’un sujet qui nous tient à cœur et qui a apporté beaucoup d’espoir dans la vie des français.

L’année 2020 se résume aussi par l’ascension du digital et notamment le commerce en ligne. De par cette crise, les français ont dû chambouler leur quotidien, leurs habitudes, leur façon de vivre. Pendant le premier confinement, les établissements scolaires, les commerces sauf les supermarchés, les lieux culturels, tous ces lieux ont dû fermer leurs portes. Mais ils n’ont pas arrêté d’exister. Cette crise a permis de faire exploser l’économie des ventes en ligne et nous allons vous le prouver.

Le jeudi 4 Février 2021, la Fédération de l’e-commerce (Fevad) a sorti les chiffres de l’année 2020. Il y a eu une hausse de 8.5% concernant la vente en ligne des produits et des services, soit 112 milliards d’euros. Habituellement, le commerce en ligne progressait avec 1 point par an. Pour vous dire, 10% était le pourcentage que représentait la vente en ligne dans le commerce en général. Cela signifiait trop peu d’action. Toutefois, tout a changé maintenant, on ne voit plus les choses du même point de vue. La progression des ventes en ligne est passé de 1 point par an à 4 points, soit de 9.8% à 13.4% selon le délégué général de la Fevad. Maintenant, nous pouvons le dire, le commerce en ligne est ancré dans le quotidien des français, c’est un fait.

Mais comment sommes-nous venus à ce changement ?

E-commerce

La montée en puissance du e-commerce est dû aux commerces physiques. Pour ne pas faire faillite et continuer à faire ce qu’ils aiment, beaucoup de commerces ont dû adopter cette pratique. Cela leur a permis d’apprendre à vivre avec la digitalisation mais surtout de s’adapter face à des situations délicates. Malgré le Covid, il fallait continuer à vivre et les commerces physiques n’avaient pas le choix de trouver de nouvelles alternatives. La vente en ligne et le « click and collect » leur ont permis de se faire une place dans le domaine du numérique, d’être face à des gros géants comme Amazon qui ont bien-sûr battu des records de croissance.

Comme autre alternative, ils avaient les sites internet. En effet, pour pouvoir continuer à vendre des produits ou des services, les commerces devraient à tout prix avoir des sites internet pour amener de la visibilité et pousser les français à acheter. Entre 2019 et 2020, il y a eu une augmentation de ces sites, nous sommes passés de 165 000 sites à 182 000 sites. Ils ont enregistré à eux seuls 1.84 milliards de transactions.

On observe aussi une forte tendance dans l’usage d’internet et des ventes en ligne. Plus de 81 % des français ont acheté en ligne dont : 91,6% pour les 35-49 ans ainsi que 73.8% pour les plus de 65 ans. Si les séniors utilisent de plus en plus internet pour faire leur commande, c’est pour minimiser le risque d’attraper le Covid-19 en allant dans les magasins, surtout que ce sont eux les plus à risque dans cette crise sanitaire.

Cependant ce concept n’a pas avantagé tout le monde. Une différence s’est creusée entre les secteurs. Ceux qui sont le plus touchés par cette crise sanitaire sont les services de voyages de loisirs. Leurs activités continuent de chuter avec toutes les restrictions sanitaires qu’ils subissent. Entre la fermeture des frontières, les déplacements interdits ou encore la fermeture des lieux touristiques, les ventes en ligne sont en baisse de 10% sur l’année 2020. Espérons que l’année 2021 sera plus intéressante pour eux. Contrairement au domaine des loisirs, les biens alimentaires, jeux et vêtements sortent leur épingle du jeu. Avec 53% des ventes en ligne et des pics à +100% pendant les deux confinements, ils confirment leur progression dans le e-commerce.

Ainsi, le e-commerce a pu sauver certains secteurs d’activités comme les petites entreprises qui ont pu limiter la casse concernant leurs ventes. Mais si le commerce en ligne a connu une ascension, c’est grâce à la période de Noël. Le pic d’activité en ligne s’est élevé à 23%. Mais pourquoi autant ?

Durant le mois novembre, nous avons connu un deuxième confinement. Du coup, encore une fois nous avons connu une fermeture des magasins et des rayons dit non essentiels. Les parents font souvent les achats de Noël à l’avance pour ne pas se retrouver au dernier moment dépassés par les événements. Néanmoins avec la fermeture des magasins, les ventes en ligne étaient leur seul moyen de recours pour se procurer des produits. Mais le Covid a aussi fait évoluer le montant moyen d’un panier qui commençait à être en baisse durant plusieurs années. Nous sommes passé de 59€ à 61€. Cela se traduit par un e-commerce plus dynamisé que jamais.

2020 ne se résume pas qu’au Covid et à ses conséquences. En effet, le numérique a offert des opportunités pour les commerces. Nous commençons à voir de nouvelles visions sur l’usage du numérique, il serait moins vu comme un danger. Selon le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, cela serait un vrai danger si les petites et les moyennes entreprises ne se numérisaient pas. Allier les ventes en physique et les ventes en ligne est une démarche plus intéressante puisque les entreprises qui utilisent ce moyen rapporteront plus de clients et d’argent.

Le e-commerce vient de commencer son apogée et il n’est pas prêt de s’arrêter juste pour l’année 2020. Nous venons de commencer la nouvelle année et avec les soldes en ce moment, beaucoup préfèrent éviter le contact dans les magasins et faire leurs achats en ligne.

Si vous êtes désireux de développer votre propre plateforme en ligne, sachez que notre agence Klyde peut vous accompagner dans toutes vos démarches afin de réaliser vos objectifs. Nous aidons quotidiennement beaucoup d’entreprises à développer leur activité en ligne que cela soit via la création d’un site internet ou le développement de leurs réseaux sociaux. Ne loupez pas le coche et optez pour une présence digitale accrue !